La Tribune

Quand la BD et le rap viennent au secours du libéralisme

Par Robert Jules dans La Tribune.

Dans son acception la plus large, et la plus simpliste, le libéralisme repose sur une conception du monde qui met la liberté de l’individu au dessus de tout et prône « le moins d’Etat possible » ou encore sur une philosophie très « real politik » qui justifie la cupidité et le cynisme dans la course à l’enrichissement personnel. Ainsi, le 11 juillet, dans son discours à la conférence nationale de l’industrie, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, dénonçait : «  Le libéralisme, ce n’est pas plus de liberté contrairement aux apparences. C’est le laissez faire érigé en règle qui a vu 900 de nos usines fermer en dix ans (…) » ajoutant, en se réclamant de Colbert, « ma politique, c’est le colbertisme participatif où chacun a une responsabilité : l’Etat, le banquier, le travailleur, le chef d’entreprise, le retraité, l’étudiant. »
Pourquoi un tel préjugé qui n’épargne ni le plus haut niveau de l’Etat, ni même la droite – le président Nicolas Sarkozy avait aussi critiqué le « laissez-faire » – est-il aussi répandu en France ? « Il y a plusieurs hypothèses. D’abord, à la fin de la Seconde guerre mondiale, l’alliance entre le gaullisme et les communistes a abouti à installer dans le pays l’idée du rôle positif joué par l’Etat dans tous les domaines, en particulier dans l’éducation nationale. Il y a ensuite l’absence de véritable alliance sur le plan politique des conservateurs et des libéraux, contrairement à ce qui se fait dans nombres d’autres pays. Enfin, les libéraux ont mal défendu leurs idées, ou du moins elles ont été diffusées de façon élitiste parmi les cadres supérieurs et les technocrates, et uniquement dans une perspective économique. C’était une erreur, le libéralisme s’adresse à tout le monde, de l’ouvrier à l’artiste en passant par le professeur, c’est ce que je veux montrer avec mon livre. », explique à La Tribune Daniel Tourre, un jeune entrepreneur, auteur de « Pulp libéralisme, la tradition libérale pour les débutants » (éditions Tulys).*

…/… Lire la suite sur Latribune.fr

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20120731trib000711792/quand-la-bd-et-le-rap-viennent-au-secours-du-liberalisme.html